4
“ La BAC un métier social même avec des délinquants ? ”

Anonyme (#262675) a posé une question sur le thème Choix de carrières
à Arnaud M. Brigadier De Police À La Brigade Anti-Criminalité De Nuit De Paris (75), Police Nationale

05/02/2019
30
1
J’ai regardé quelques reportages sur la BAC et j’ai remarqué que les policiers sont des sortes de « Cowboy » à la Clint Eastwood de la PN , je me suis demandé: comme la BAC est une unité qui présente plus de risques physiques et d’une violence psychologique aux deux parties (Policiers et délinquants) que certaines autres unités, est-ce qu'on peut sympathiser avec les délinquants (voir même devenir amis) ce qui rendra l’unité plus humaine et sociable voir même moins dangereuse qu’elle en a l’air, contrairement à ce qui est montré à la TV où on a l’image des policiers baraqués, limite plus dangereux que les délinquants sans cœur et ultra restrictif. Avant rentrer à la BAC me faisait un peu flipper car j’ai eu le sentiment qu'au RAID on est plus en sécurité qu'à la BAC. Mais à force de récolter des témoignages je me dit que c’est peut être une unité qui pourrait même me plaire et qui est finalement l’unité la plus humaine de la Police nationale ! Qu’en pensez-vous ?
06/02/2019
Brigadier De Police À La Brigade Anti-Criminalité De Nuit De Paris (75), Police Nationale

Cher Anonyme,

Je vais tenter de répondre au mieux à votre interrogation, bien que le lien avec notre plateforme dévouée au recrutement m'échappe un peu.

"BAC" signifie Brigade Anti-Criminalité. Par sa définition, sa mission est la recherche et la lutte contre la délinquance.
Encore une autre définition, celle justement d'un délinquant: "Individu qui, ne se conformant pas aux dispositions de la loi, se rend coupable d'un délit.".

Alors de quelles sympathie/amitié, telles que vous les évoquez, peut on parler avec un délinquant ?
Ces termes d'ailleurs me perturbent, ils laisseraient sous-entendre une forme d'indulgence/complaisance avec la transgression de la Loi sous sa forme délictuelle voir criminelle, ce qui n'est pas acceptable. Il ne faut d'ailleurs pas oublier que derrière un délinquant, il y a souvent une ou plusieurs victimes et c'est bien à elles que nous nous devons de penser en premier.

Cependant, on peut éventuellement évoquer l'empathie. Celle du Policier qui endosserait pour quelques instants un rôle d'éducateur auprès du délinquant. Nouer le dialogue pour tenter de comprendre ce qui l'a amené ici, et pourquoi pas lui faire entendre raison sur le bon chemin à suivre.
Mais ce rôle, comme je le précise, ne peut-être qu'éphémère. Nous ne sommes pas une unité à caractère sociale, ce n'est pas notre mission.

Toujours est-il que nous, les hommes et les femmes qui composons les Brigades Anti-Criminalité, sommes des gens comme vous, aussi humains que vous. Nous avons simplement choisi notre camp vis à vis de la délinquance, et d'en faire notre métier. Croyez bien que la lutte anti-délinquance est une mission difficile au quotidien mais que nous l'exerçons plus que jamais au service de la Société et des Citoyens.

A bientôt sur notre plateforme,
Arnaud

Compléter cette discussion

Police nationale

Visiter le site