15
“ Bonjour, Pourquoi avoir choisi la police nationale et pas la gendarmerie ? ”

Heloise G. a posé une question sur le thème Général
à Tout Ambassadeur en "La sécurité publique"

09/03/2019
254
2
Suite à une expérience personnelle et grâce à une policière j'ai compris que je voulais rentrer dans les forces de l'ordre. Mais j'hésite énormément entre la police nationale qui, habitant en ville est plus mon environnement et qui a été le début de tout, et la gendarmerie qui me permettrait d'être plus polyvalent dans les types de missions.
09/03/2019
Elève Commissaire, Police Nationale

J'ai, pour ma part, eu l'expérience des deux "maisons". Je peux vous livrer, mais de manière totalement personnelle, mon choix.

Je commencerai par vous dire et sans langue de bois, que les deux faisaient parties de mes objectifs professionnels. Je connaissais bien la gendarmerie puisque je vivais dans le sud en zone gendarmerie. Je ne connaissais pas les différences, hormis le classique "fonctionnaires/militaires".

J'étais très attiré à l'époque par le judiciaire et j'ai pas forcément trouvé ce que je cherchais au sein de la gendarmerie en terme de spécialisation, même s'il existe des S.R de grande qualité.

La police, elle, est composée de toutes les directions spécialisées (police judiciaire, police aux frontières, etc.). En plus, elle permet d'accéder au renseignement intérieur, aussi qu'à l'époque je connaissais surtout au travers des RG ou de la DST.

Ensuite, en terme de compétence générale, l'activité est très largement concentrée en zone urbaine, donc je voulais aller vers celle-ci et ainsi en zone Police.

Enfin et chose à ne pas négliger, même si certains y voient un avantage: le logement. Les gendarmes sont obligés d'habiter en caserne. Alors, même si cela ne me dérangeait pas personnellement, je tenais aussi à avoir une intimité dans le cadre privé et ne pas imposer cette obligation à mon épouse notamment.

J'adore mon travail, mais il faut aussi un équilibre. On est à l'instar des officiers de gendarmerie ou des pompiers, souvent rappelé ou disponible H24, mais couper quelques instants en rentrant chez soi (hors de la caserne) est bénéfique pour moi et pour la motivation au travail. Couper pour mieux revenir !!!

C'est compliqué à expliquer en voulant être exhaustif en la matière, mais la gendarmerie et la police nationale se ressemblent sur certains points communs (l'activité professionnelle notamment ) mais la forme reste très éloignée l'une de l'autre.

Après quelques années déjà d'expériences multiples, je sais avoir fait, par rapport à mes aspirations, le bon choix.

Voilà en espérant avoir éclairé un peu plus vos doutes.

17/05/2019
Aurelien F.

À mon sens, si l'obligation de la vie en caserne n'est pas systématique pour les officiers de Gendarmerie. La plus grande différence réside surtout sur le terrain d'exercice de nos deux institutions. Les brigades territoriales disposent de compétence sur des espaces principalement ruraux et périurbains alors que les services de police de sécurité publique sont en charge, principalement, des agglomérations importantes où se concentrent les grands bassins de délinquance. L'approche des territoires et du traitement de la délinquance y sont donc totalement différentes. Les directions départementales de sécurité publique doivent gérer du contentieux de masse que les groupement de Gendarmerie n'ont pas ou peu à connaître. Chaque entité repond en réalité à des besoins spécifiques et s'est adaptée pour y faire face....La police nationale s'illustre par un dynamisme nécessaire pour répondre à la délinquance souvent dure et marquée sur ses territoires.

Police nationale

Visiter le site