Franck M.
Policier En Unité Équestre
Domaine de métiers La sécurité publique

Profil de Franck

Expériences

Une carrière au triple galop !
D'un bac scientifique à la faculté de droit... D'un poste d'employé de banque à la Police nationale.

Il m'est apparu très vite, que je n'étais pas fait pour rester enfermé dans un bureau où je ne me sentais pas à ma place.

A travers ces diverses expériences, à l'opposé les unes des autres, j'ai su trouver un métier qui me correspondait, qui avait du sens : dynamique, physique, au contact des gens, au service de la population.

Quoi de plus gratifiant que le sourire d'une personne qui vous remercie de l'avoir aidé ?

J'ai débuté en tant qu'îlotier sur le 1er arrondissement de Paris et particulièrement sur le secteur du forum des Halles.
Au programme 15km de patrouille pédestre, de très nombreuses interventions diverses et variées : gérer l'imprévu m'est apparu très vite épanouissant.

Cinq années sont passées, il est temps d'explorer une des nombreuses spécialités que propose la Police nationale et de lier une de mes passions à mon métier.
Me voilà postulant dans les unités équestres départementales ! Entraînement intensif en vue des sélections, le jour J arrive, les épreuves défilent : mise en selle, parcours de saut d'obstacles, épreuves physiques, mise en situation d'une intervention de police et pour finir, un entretien.

Le verdict tombe, une nouvelle vie au sein de la police nationale s'offre à moi, j'intègre les unités équestres départementales de l'Essonne en 2008.

J'exerce à ce jour en tant qu' adjoint au chef de l'unité. En charge des entraînements physiques des cavaliers et de la mise en pratique des techniques de police à cheval.

Poste actuel

A cheval sur la sécurité
42 cavaliers pour 26 chevaux situés en île de France (91, 77, 78) ainsi que dans le nord de la France (59).
Nos chevaux sont principalement des Cobs normands, des trotteurs français, des selles français voire des boulonnais pour l'unité du 59.

Être dans les unités équestres départementales, c'est une expérience à part au sein de la police nationale.

On y effectue des missions classiques :
- des patrouilles anti-délinquance et de sécurisation des personnes et des biens
- des renforts aux unités piétonnes, aussi bien en centre-ville, zone commerciale que sur les bases de loisirs ou dans les forêts.
- tous les étés nous sécurisons les bases de loisirs d île de France afin que vous puissiez profiter de vos vacances en toute tranquillité.

Mais ce sont également des missions plus spécifiques telles que la participation à des services d' ordre et de gestion de foule à l' occasion de :
- manifestations sportives : matchs de foot, tournois de golf, tour de France,...
- manifestations culturelles : festivals de musique, foires, journées du patrimoine, salon du cheval,...
- manifestations politiques : sommets politiques G8, G20,...

Entre l'entraînement sportif, les techniques policières, le dressage, la désensibilisation des jeunes chevaux, la formation quotidienne et continue du binôme cheval/cavalier et toutes les missions à effectuer... Pas le temps de s'ennuyer !

Une bonne condition physique, une résistance aux éléments (chaleur, pluie, froid...) et la passion du cheval sont des qualités nécessaires pour nous rejoindre.

Ce qui m'a le plus marqué en intégrant cette unité, c'est le regard des gens et leur attrait pour l'animal. Il n'est pas rare d'être pris en photo des dizaines de fois par jour, de faire briller de joie les yeux des enfants et de leurs parents... Mais également d'avoir un pouvoir apaisant même dans les situations de tension... C'est la grande force de nos collègues équidés !

Motivations

La police est dans le pré...
Ma principale motivation pour intégrer cette unité ?
Outre la passion de l'équitation, j' ai toujours été fasciné par la relation que l' on peut avoir avec un animal dans le cadre du travail.

Cette relation unique m'apporte au quotidien une énorme satisfaction, lorsque je vois les résultats d'années de dressage de nos montures et toutes les situations exceptionnelles que je peux partager avec elles ainsi que mes collègues...

Se retrouver à 10 chevaux sur les dunes des plages du Touquet, survolés par des hélicoptères, avec des centaines de moto-cross qui déboulent en trombe sous nos yeux, à quelques mètres de nous, ça reste un de mes meilleurs souvenirs.

De même en tant qu'îlotier sur le forum des Halles, j'appréciais particulièrement la proximité avec les populations. Être à cheval a renforcé ce sentiment par la fascination qu'ont les personnes que nous croisons vis-à-vis du cheval et de notre métier.

Aimant l'action, j'ai clairement été servi ! Impossible de s'ennuyer dans cette unité !

Conseils

Mettre un pied à l'étrier...
Nous recherchons avant tout des policiers et non de "simples cavaliers".
Nos missions quotidiennes nécessitent la maîtrise du travail de policier avec cette contrainte supplémentaire de les effectuer à cheval.

Nos unités recrutent selon les conditions suivantes :
- Il faut une ancienneté de 2 ans après titularisation (soit 3 ans après la sortie de l'école de police )
- Avoir au minimum un galop 5 ou un niveau équivalent

Les sélections comportent plusieurs épreuves :
- Mise en selle
- Parcours de saut d'obstacle
- Parcours sportif suivi immédiatement d'une mise en situation police
- Un entretien devant un Jury

Mes conseils :
- Avoir une bonne préparation physique et une bonne résistance ou tolérance aux diverses conditions climatiques
- Lors des sélections, ne surtout pas privilégier les épreuves équestres au détriments de l'entretien et des épreuves "police"
- Ne pas se décourager en cas d'échec. En effet, il y a beaucoup plus de candidats que de postes ouverts, nombreux sont les collègues à s'être présenté une, deux , trois fois aux sélections avant de pouvoir intégrer nos unités.

Réussites

Ce fut chaud...
Une base de loisirs en été pleine de vacanciers, une piscine remplie de 4400 personnes et un incendie criminel.

Une configuration qui aurait pu très mal se terminer si mes collègues et moi même n'étions pas passés par là.

Un début d'incendie criminel se propageait dans l'herbe sèche et les arbres, à même pas 50 mètres d'une piscine pleine de milliers de personnes.
On repère une odeur de brûlé au cours de notre patrouille. Très vite, nous trouvons l'incendie qui a déjà carbonisé une centaine de mètres carrés de pelouse et s'apprête à embraser les arbres bordant le mur d'enceinte de la piscine de l'île de loisirs. Appel pompier immédiat.
Il a fallu improviser très vite ! Nous arrachons des branches bien feuillues que nous utilisons pour étouffer le feu en tapant sur les flammes et éviter qu'il ne progresse le temps que les pompiers arrivent pour finir le travail... Technique approuvée !

Dans la piscine, personne ne s'est aperçu de rien, pourtant le drame était proche !

La même semaine, nous avons dû par trois fois répéter cette scène avant de repérer l'incendiaire qui tentait d'en allumer un 4ème !

Police nationale

Visiter le site