Eric P.
Ingénieur Informatique - Chargé De Mission
Domaine de métiers Les fonctions support

Profil de Eric

Expériences

Un policier devenu ingénieur informatique
J'ai exercé le métier de policier enquêteur à la police judiciaire de la Préfecture de Police pendant 4 ans.
Autodidacte et passionné d'informatique, j'ai intégré le service informatique de la PJ dans lequel j'ai été tour à tour dépanneur, administrateur puis développeur d'applications pendant 10 ans.
En 2010, j'ai passé le concours d'ingénieur informatique du Ministère de l'Intérieur et j'ai intégré le service informatique de la Préfecture de Police en tant que chef de projet et intégrateur.
J'ai changé en 2013 pour intégrer le Service Informatique de la Police et de la Gendarmerie, le ST(SI)², sur un poste de chef de section cartographie pendant 4 années.
Depuis 2 ans, je suis chargé de mission pour la Police aux Frontières, je suis en charge de plusieurs projets informatiques liés aux différentes missions de ma direction.

Poste actuel

Je gère des projets informatiques et je conseille ma direction.
Au sein du bureau des projets technologiques, je gère différents projets informatiques pour la police aux frontières. Le portefeuille de projets est très varié et couvre différents aspects de ma direction : contrôle aux frontières, législation sur les étrangers, rédaction de procédure, transports aériens, utilisation en mobilité.
Au quotidien, je gère des expérimentations, des déploiements d'applications et le suivi de différents projets qui sont en lien avec les activités de la Police aux frontières.
Les sujets sur lesquels je travaille sont à l'image de ma direction : très variés.
Je travaille avec une majorité de policiers : gardiens, officiers ou commissaires de police.

Motivations

Contribuer aux usages du numérique dans la Police nationale
Dans le contexte de la révolution numérique, ce poste me permet d'apporter mon expérience au sein de la police aux frontières et de contribuer au bon usage des systèmes d'information et de communication (et plus largement du numérique).
J'apprécie également de travailler dans un environnement tourné vers l'extérieur où les sujets européens voire internationaux sont nombreux. Je participe ainsi à des projets avec l'agence européenne FRONTEX et suis amené à me déplacer.
Je réalise une veille technologique régulière sur les sujets qui concernent mon activité : biométrie, analyse vidéo, sécurité des titres, filières d'immigration.
J'organise également des conférences dans le cadre d'une communauté informatique que j'anime avec d'autres passionnés d'informatique du ministère de l'intérieur.

Il est agréable de travailler dans une direction tournée vers l'extérieur, l'Europe et l'international.

Conseils

Être passionné d'informatique
Deux choses m'ont guidé tout au long de ma carrière.
La passion de l'informatique m'a permis d'avoir la motivation nécessaire pour acquérir différentes compétences alors que je n'avais aucune formation préalable.
Ensuite, je me suis rendu compte que cela ne suffisait pas, que "faire de l'informatique" n'était pas suffisant en soi et qu'il m'était nécessaire de trouver du sens dans mes missions.
C'est pour cette raison que je suis revenu dans un environnement "police" centré sur l'opérationnel; ce que je fais à un impact direct sur le travail de mes collègues policiers et au final sur le citoyen.
La police est un terrain de jeu formidable pour cette quête de sens.

Réussites

Promouvoir la cartographie auprès de la police
En 2013, j'ai fait le choix d'intégrer la Police nationale sur un poste d'ingénieur logiciel au Service informatique de la police-gendarmerie.
Je suis devenu chef d'une section cartographie de ce service. L'objectif construire une plateforme cartographique, développer des applications de cartographie et permettre l'essor de la cartographie pour la police.
Dans cette section, j'ai été amené à travailler avec des collègues policiers, gendarmes : officiers et sous-officiers, techniciens, contractuels ; ce mélange de plusieurs corps m'a appris énormément de chose en termes de management et m'a apporté beaucoup sur le plan humain.
J'ai passé 4 années dans ce service, c'est ma plus belle expérience.

Police nationale

Visiter le site