Christophe A.
Policier Scientifique

Profil de Christophe

Expériences

De la paillasse à expert sur le terrain !
Après avoir obtenu ma licence en biologie, j'ai décidé d'intégrer la police scientifique. Pour mettre toutes les chances de mon côté, j'ai passé 2 concours simultanément : agent spécialisé et technicien de police technique et scientifique (ASPTS et TPTS pour les intimes). Mon concours d'agent spécialisé en poche, j'ai rejoint une équipe de terrain dynamique à Montreuil dans le 93. Je ne connaissais rien au métier mais j'avais une grande motivation ! Et ce département avais beaucoup d'expérience à m'apporter.
Tombé amoureux du travail "d'expert", j'ai passé à nouveau le concours de technicien. Et me voici 3 ans plus tard, chef de mon équipe à Saint-Denis, toujours dans ce département qui m'avait déjà tant apporté.
En 2015, par le jeu des mutations, je quitte mon bassin parisien pour rejoindre la vallée du Rhône. Ecully, siège du service central coordonnant toute la police scientifique française. J'y rejoins le service de la formation, qui a l'immense joie et la lourde tâche de former l'ensemble des policiers scientifiques !
Aujourd'hui, je participe toujours à la formation. Mais j'ai également la chance d'avoir pu intégrer des unités de terrains qui interviennent sur les affaires les plus graves et dans l'identification de victimes lors d'évènements majeurs. Je me réjouit de pouvoir assurer l'ensemble de ces missions aussi variées qu'intéressantes, et je me demande déjà quel pourra être mon prochain poste !

Poste actuel

Chercheur de traces et indices
Formateur en identité judiciaire, j'apprends le métier à l'ensemble des policiers scientifiques de terrain !
Tout policier scientifique au cours de sa carrière, fera un passage par notre centre de formation. De la théorie aux simulations de scènes de crimes, tous apprennent à devenir des "experts" entre nos mains. L'évolution des techniques, mais aussi de la criminalité, nous oblige à remettre perpétuellement en question nos protocoles ! C'est une discipline en constante évolution !
En parallèle, j'ai eu la chance d'intégrer l'unité nationale d'intervention (UNI), qui est appelée sur les affaires les plus graves, en grande majorité liées au terrorisme. Et en fin d'année je serai formé à l'identification de victimes de catastrophes (IVC), qui intervient dans les évènement impliquant un grand nombre de victimes (tsunami, crash aérien, etc...).
Un poste passionnant et multifacettes !

Motivations

Transmettre mes connaissances en gardant un pied sur le terrain !
J'ai appris énormément de choses dans la pratique de terrain sur le 93 ! Et quel bonheur de pouvoir l'enseigner à mes collègues. La police scientifique est encore jeune, et les lignes bougent sans cesse, rendant ce travail encore plus stimulant. Plus qu'un travail, c'est une véritable passion que je tente de transmettre.
C'est un boulot réclamant beaucoup de rigueur, de sang froid, et de jugeote ! A quoi bon chercher des indices sans se mettre "dans la peau" du délinquant. Un travail de fourmis, qui quand il paye est particulièrement gratifiant. Car c'est avant tout un travail au service du public, des victimes. Nous contribuons de plus en plus, à la manifestation de la vérité. On ne compte plus les affaires qui sans une empreinte, ou de l'ADN, ne seraient jamais résolues !
En parallèle de la formation, pouvoir rester opérationnel est un énorme avantage ! Tant du point de vue de l'expérience, que du plaisir de pouvoir apporter sa pierre à l'édifice dans les affaires les plus complexes.

Conseils

Viens avec ta motivation, nous t'apporterons les compétences !
La police scientifique, c'est un job où il faut être motivé ! Les compétences, nous te les apporterons au travers des formations !
Mais avant de te lancer dans l'aventure, devenir un "expert", c'est avant tout être au service des victimes. C'est un travail d'équipe, parfois dur, souvent satisfaisant.
Si tu es rigoureux et motivé, tu nous intéresse !
Nous sommes en recherche constante de nouveaux talents. Et rassure-toi, nul besoin de diplômes déments pour nous rejoindre. Il y en a pour tous les goût : du brevet au BAC+5.
Mais au-delà du niveau considéré, rappelle-toi qu'il s'agit d'un concours... dans lequel les candidats sont nombreux, et les places chères.
Avec du travail et de la motivation, je suis certain que tu y arriveras. Un échec n'est pas signe d'incompatibilité, mais seulement que tu vas devoir travailler plus fort pour le concours suivant !

Réussites

Trouver un indice déterminant !!!
Plus qu'un simple travail de collecteur, le policier scientifique doit faire preuve de logique et de discernement.
Mais lorsqu'on a le plaisir de trouver l'indice permettant la résolution de l'enquête, on ne peut trouver de plus grande satisfaction !

Police nationale

Visiter le site