Alexia S.
Réserviste Civile

Profil de Alexia

Expériences

D'une double licence en sciences humaines à la réserve civile !
Après une hypokhâgne à Aix en Provence, une double licence en Histoire et Science politique et un Master 1 en Science politique à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, j'ai réalisé mon premier stage dans un commissariat parisien et là...le déclic! Je veux en faire mon métier. J'ai donc choisi d'orienter mes études en ce sens en intégrant un Master 2 Sécurité et Défense au sein de l'université Paris II Panthéon-Assas. En parallèle, j'ai souhaité profiter de mes étés pour évoluer dans un environnement policier. La réserve civile me paraissait être le dispositif le plus intéressant pour cela. Je ne me suis pas trompée, c'est une fierté au quotidien de servir la Police nationale !

Poste actuel

Je suis au cœur de l’état-major de la police judiciaire !
Actuellement en poste à l’état-major de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), je suis en charge de la rédaction de notes à l’attention des différentes autorités administratives et judiciaires concernant toutes les affaires pour lesquelles la Police judiciaire est saisie. L'actualité est riche et les enquêtes ne manquent pas ! J’y renseigne les faits, le mode opératoire et les différents protagonistes. Ces informations sont essentielles à la bonne coordination sur le terrain des différents services de police judiciaire.

En fonction de l’actualité et des « belles affaires » de la PJ, j’apprécie de valoriser l’action des policiers à travers la rédaction d’articles pour l’intranet police.

Mon statut de réserviste me permet d'apporter un soutien aux besoins de mon service d'affectation, tout en les conciliant aux impératifs liés à mon statut d'étudiante. Chaque vacation me permet d’enrichir ma connaissance de l’institution policière et de ses différents métiers.

En tant que réserviste civile, je suis payée pour chacune de mes vacations de 7 heures. Mon contrat d’engagement dure 5 ans, renouvelable.

Motivations

Au sein de la police judiciaire, les journées ne se ressemblent pas !
Chaque nouvelle affaire, chaque avancée d'enquête est une information qui fait l'objet d'un traitement à l'état-major de la DCPJ. Il s'agit de communiquer les bons éléments, au bon interlocuteur. Le secret d'enquête est le maître mot. Les journées peuvent ainsi être intenses, rythmées par l'actualité judiciaire.

Le reste du temps est consacré aux projets de fond qui portent sur la promotion du travail des policiers de la DCPJ et permettent de faire connaître les différents offices centraux et sous-direction qui la composent. La DCPJ est une direction plurielle, qui regroupe une variété peu soupçonnée de métiers. Il faut la faire connaître auprès des policiers et du grand public !

Conseils

Montre ton intérêt pour la Police nationale !
La Police nationale est très sensible aux candidats qui témoignent d'une certaine connaissance de l'institution, des différents corps qui la composent et des multiples métiers qu'elle propose. Pour cela, il faut la connaître de l'intérieur. N'hésite pas à présenter des candidatures spontanées dans les commissariats proches de chez toi ou dans les services de la Police nationale installés au Ministère de l'intérieur. Cela étayera ton CV et ta connaissance de la police. Les recruteurs de la réserve civile y seront sensibles, à coup sûr ! La Police nationale est ouverte à tout le monde. Les policiers sont très fiers du travail qu'ils font et ont à coeur de le montrer. Il faut en profiter !

Réussites

Un service spécialisé de PJ avait besoin de mon aide pour recruter !
Le SCCJ (Service central des courses et jeux) est une des directions de la DCPJ. Ce service spécialisé et parfois peu connu, avait besoin de recruter des policiers intègres, fin connaisseurs des procédures administratives et judiciaires et passionnés par les milieux mystérieux des casinos, des paris et des courses. J'ai eu la chance de rencontrer le chef du SCCJ. Ensemble, nous avons établi les besoins du service, ses exigences quant aux profils des candidats et ce que SCCJ avait à offrir à leur offrir. Une fois posté sur l'intranet, l'article a fait un carton ! Le SCCJ a désormais l'embarras du choix et dispose d'un large vivier de candidats motivés. Opération com' réussie !

Police nationale

Visiter le site