Abdel B.
Elève Commissaire

Profil de Abdel

Expériences

Un parcours atypique et riche !
Après des études d'économie/droit, j'ai d'abord intégré l'école des officiers de la Gendarmerie Nationale comme officier contractuel avant de rejoindre et de poursuivre mon parcours professionnel au sein de la Police Nationale d'abord comme gardien de la paix, puis brigadier de police.
Après ces premières expériences riches, j'ai passé le concours interne d'officier de police que j'ai réussi et enfin de commissaire de police.
En quelques mots j'ai connu tous les corps actifs de la police nationale.
J'ai, pour l'essentiel de ma carrière professionnelle, exercé en service judiciaire comme enquêteur judiciaire à mes débuts puis dans le corps de commandement comme n°2 d'une sûreté départementale.
Aujourd'hui, après ma réussite au concours de commissaire de police, je me retrouve en formation initiale au sein de la prestigieuse école de Saint Cyr au Mont d'Or (ENSP - École Nationale Supérieure de Police)

Poste actuel

Élève commissaire de police...
Après ce parcours professionnel riche, je suis aujourd'hui détaché à l'école nationale supérieure de police en tant qu'élève commissaire de police.

Motivations

Le commissaire de police: une femme ou un homme orchestre...
L'image que je me faisais du commissaire de police: c'était celle d'un responsable de service, qui par son action se trouve au cœur même de la vie de la cité. Il doit être capable d'assurer des missions très diverses, à la fois opérationnelles mais aussi administratives. Il doit rester à l'écoute de ses collaborateurs avec un sens aigu de la bonne gestion des ressources et des moyens mis à sa disposition. Le commissaire de police doit agir avec une vision à la fois globale mais aussi transversale, permettant l'action plus efficace et efficiente de tous ses collaborateurs. C'est ainsi l'ensemble de toutes ces missions diverses mais toutes complémentaires qui me séduisent dans l'exercice de ce métier hors du commun.

Conseils

Travail et persévérance...
Le concours de commissaire de police est un concours très sélectif, mais j'aime à dire que le jeu en vaut la chandelle.
Le chemin peut paraître parfois long pour les candidats mais avec un travail et une volonté sans faille: la réussite est au bout !
De plus pour les candidats internes, des préparations, pour les plus motivés d'entre eux, aident considérablement à la réussite de ce concours.

Réussites

Fierté d'avoir gravi tous les échelons de la police nationale...
En intégrant la Police Nationale, j'ai d'abord voulu m'investir dans les domaines judiciaires. J'aimais l'investigation: j'ai pu par la suite, ayant été officier de police judiciaire, mener différentes enquêtes, des plus simples aux enquêtes criminelles.
Devenu officier de police, mon rôle s'est tourné un peu plus vers le commandement des différentes unités judiciaires qui composent la sûreté départementale ( la brigade des stupéfiants ou encore la brigade des mineurs ou le groupe "flag" par exemples). Commander ces unités fût pour moi une source de richesse professionnelle et humaine sans égal.
Et aujourd'hui, je suis fier de poursuivre mon parcours professionnel et de suivre mon objectif de devenir un chef de service, commissaire de police auquel j'aspirais depuis quelques années. Cette nouvelle position pourra me permettre d'enrichir encore un peu plus ce parcours professionnel et de m'épanouir une nouvelle fois dans ce métier de policier.
Être commissaire de police c'est pour moi: être exemplaire, ouvert d'esprit et toujours à l'écoute de ses effectifs. C'est l'ensemble de ces différentes missions exercées qui me rend fier et de me dire que: la police permet à tous de s'épanouir dans les différents métiers qui la composent !

Police nationale

Visiter le site