4
“ Missions et changements ”

Béatrice G. a posé une question sur le thème Vie au sein de l’organisation
à Arnaud M. Brigadier De Police À La Brigade Anti-Criminalité De Nuit De Paris (75), Police Nationale

11/02/2019
31
1
Bonjour Arnaud M.,en lisant votre parcours professionnel au sein de La Police Nationale,je vous demande,à votre avis,s’il est possible d’aller encore plus loin dans les compétences que vous avez acquises dans cette unité et s’il est possible de s’ennuyer à force d’avoir toujours la même mission dans la même unité ?Cordialement,Béa.
11/02/2019
Brigadier De Police À La Brigade Anti-Criminalité De Nuit De Paris (75), Police Nationale

Béatrice,

C'est une très bonne question que vous me poser puisqu'elle me caractérise particulièrement dans l'appréhension de ma carrière. L'acquisition de compétences est pour moi essentielle. Alors ça passe par les manières d'intervenir, mais aussi les formations/habilitations professionnelles en lien direct avec l'exercice de mes missions. Et aujourd'hui encore, j'en apprends et reçois toujours, et il me reste encore des domaines de compétences à élargir et perfectionner. Je pense notamment à tout ce qui va concerner notre compétence d'intervention en matière d'attentats, de forcenés et de personnes retranchées...

Ensuite vous évoquez l'ennui. C'est difficile quand même de s'ennuyer. Bien évidemment il y a des nuits plus longues que les autres, mais dans la lutte contre la délinquance, il y a une notion de recherche. Nous ne sommes pas là à attendre qu'une demande d'intervention nous parvienne. Nous recherchons véritablement la délinquance en nous intéressant à tout ce qui peut nous sembler anormal. Et vous admettrez que, en tant que Policier à la BAC Nuit Paris, nous avons toujours de quoi faire. Bien sûr que nous n'interpellons pas chaque nuit, mais c'est à nous d'animer notre patrouille par cette recherche de la délinquance. Viennent ensuite les missions plus ponctuelles comme le maintien de l'ordre, les violences urbaines ou les interventions que j'évoque plus haut, qui apportent aussi de l'émulation.

Vous savez, ça reste finalement une question d'équilibre professionnel mais ça reste personnel. Pour ma part, il faut que j'ai en même temps le sentiment d'apprendre et celui de me donner nuit après nuit les moyens de faire mon travail. Et jusqu'à présent, tout va bien !

C'est aussi çà l'avantage de notre métier. La Police regorge tellement de services aux missions diverses, qu'on ne peut qu'y trouver son équilibre si on s'en donne les moyens.

A bientôt,
Arnaud

Police nationale

Visiter le site